Menu
Menu

Sista, Kim Chi Pho

Voici un livre comme un cadeau, comme une bulle qui m’a permis de retrouver le chemin de la lecture en cette période trouble.
Sista : je me sens une âme soeur parce que Kim Chi Pho, tu m’as touchée.
Bien avant le livre il y avait l’auteur que je suis sur Insta, les bouts de vies qu’elle nous dévoile qui me la rendent si proche. Sans rire, j’ai l’impression de te connaître depuis toujours ! C’est une sensation étrange mais c’est une évidence ! (et je ne dis pas ça pour avoir droit à double ration de nems… je suis malheureusement trop loin de Paris 😁).
Et puis il y a l’auteur…
Je crois profondément que les belles personnes qui ont été touchées par la grâce de l’écriture ne peuvent que nous donner à lire de savoureuses pépites. L’écriture ne ment pas !
Vous le voyez ce coeur qui bat sur la couverture ? Il est dans le livre !!!
Une écriture qui file, qui cogne au rythme du coeur, des pulsations parfois douces et parfois oui tout s’accélère !
Il y a dans cette double histoire une succession d’événements parfois tragiques qui s’imbriquent les uns dans les autres avec facilité et une pointe de magie à la « Amélie Poulain »…
Notre héroïne, Ghislaine, se bat, et si le fil tenu de la vie semble parfois lui échapper, elle est une guerrière prête à tout pour vivre et conjurer un passé brutal qui ne cesse de la rattraper. Rwanda 1994, le génocide… Comment vivre avec ces souvenirs-là au fond du coeur, avec ce qu’on a soi-même pu faire ? FUIR. Et ceux qu’on a perdus en route ?
Comment échapper au destin, et si la fin était déjà écrite ?
Dans la violence, il y a l’amour, dans les regrets il y a l’avenir et toutes les promesses du monde.
Malgré le thème de départ, ne pas se laisser avoir, les miracles existent, je crois profondément à la résilience.
J’ai suivi le rythme de ta plume Kim Chi Pho et je me suis dit que j’avais de la chance de te lire.
Merci pour ce cadeau « Sista ».

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ :

Rwanda, 1994. Ghislaine a deux buts : mettre au monde un enfant qui ne montre aucun signe de vie et quitter l’Afrique. Elle profite alors du génocide pour s’enfuir et se réfugier en Belgique, un pays qui lui est étranger.

Son passé est douloureux, son présent est ponctué de galères, et son avenir est aussi sombre qu’une nuit sans lune. Pas un jour ne passe sans qu’elle ne repense à son crime épouvantable, à son secret le plus enfoui.

Son entourage trouvera-t-il le courage de lui pardonner ? Et vous, pourriez-vous comprendre son geste ?