Menu
Menu

Un éléphant dans ma salle d’attente, Florence Ollivet-Courtois

Ce livre nous apporte un témoignage du quotidien de Florence Ollivet-Courtois qui est une vétérinaire pas comme les autres puisqu’elle officie en libérale auprès d’animaux sauvages (dans la nature, les zoos ou chez les particuliers). Elle est  vétérinaire et conseillère scientifique à La tanière Zoo refuge (qui fait un travail exceptionnel en recueillant des animaux sauvages ou domestiques pour les « remettre sur pattes »: animaux de labo ou issus du braconnage, retirés de leurs propriétaires maltraitants… Je vous invite à vous informer sur leur travail et apporter votre contribution si vous le pouvez…).

Comme elle est libérale, elle se déplace tout le temps, le titre du livre est évidemment une boutade : il serait difficile de faire entrer un éléphant dans une salle d’attente…

Florence a pioché dans ses plus « grands » souvenirs professionnels et de très belles interactions avec les animaux.

Ces rencontres sont parfois heureuses, comme la naissance d’un éléphanteau, parfois tragiques, rien ne peut dissiper la tristesse à la mort d’un animal (même si son métier lui demande de prendre de la distance pour ne pas être « trop » blessée).

Les moyens mis en place sont hors normes eux aussi : Florence est un peu la « MacGyver des vétérinaires » ! Elle doit se réinventer à chaque fois, utiliser des subterfuges et savoir viser juste pour endormir et pouvoir soigner les grands ongulés par exemple (c’est tout un protocole qu’on n’imagine pas que d’endormir une girafe… Ça ne peut pas s’endormir juste comme ça à 4 mètres de haut !).

Cela demande une vigilance constante, cette passion dépasse la vie de famille, les week-ends en amoureux… : Florence est tout le temps sur le terrain car c’est un vrai sacerdoce et elle ne se défile jamais. Son compagnon l’y rejoint dès qu’il le peut lui aussi (je ne sais pas comment on peut vivre en couple et faire ce métier sans une vraie complicité, Marc a l’avantage d’être pompier donc il peut intervenir avec Florence s’il le faut).

C’est une vraie « vie d’aventures au services des animaux sauvages » que je vous invite à découvrir…

Retrouvez plus de détails sur le site de l’éditeur…

𝗥𝗲́𝘀𝘂𝗺𝗲́ : Un éléphant qui boite, une tortue qui ne veut pas hiberner, un chameau qui a mal aux dents, l’oeil du python qui s’est infecté…, Florence Ollivet-Courtois intervient. Dans sa trousse : des tranquillisants, des anti-inflammatoires, mais aussi un fusil hypodermique et des tenues de camouflage car ses patients ne sont pas toujours coopératifs. Première vétérinaire libérale en France à exercer exclusivement sur la faune sauvage et les animaux des réserves zoologiques, cette scientifique dévouée aux animaux a notamment inventé une technique insolite pour faire une prise de sang à un mâle otarie de 400 kg ou encore convaincu une femelle chimpanzé diabétique de prendre chaque jour son insuline. Une vie d’aventures au service des animaux sauvages.

Mais comment arrêter sans se sentir lâche ? Et comment retrouver la grâce sans laisser gagner les ténèbres ?